Étapes et conseils pour savoir comment hypnotiser
comment-hypnotiser-1.jpgcomment-hypnotiser-2.jpgcomment-hypnotiser-4.jpgcomment-hypnotiser-5.jpg

Découvrez comment s'auto-hypnotiser

Comprendre comment s’auto-hypnotiser

Lorsque vous souffrez de dépression, de stress ou encore, êtes choqué par un évènement tragique, l’une des solutions rapides et efficaces à adopter pour vous sortir de ce gouffre est l’hypnose, idéal pour se renouveler. S’il est possible d’avoir recours à un professionnel, il est aussi possible avec un peu de pratique, de savoir comment s’auto-hypnotiser. L’auto-hypnose est un traitement thérapeutique efficace et rapide pratiqué par une personne elle-même dans le but de faciliter l’action d’une médecine, de lutter contre certains malaises ou de traiter des addictions dont est victime la personne, à la suite d’un évènement qui l’a affecté physiquement ou moralement.

L’auto-hypnose est un soin thérapeutique pouvant être pratiqué par une personne qui maîtrise bien la technique et même par un novice, à condition de bien suivre les étapes. Un traitement thérapeutique en auto-hypnose convient bien lorsqu’on souhaite lutter contre son addiction au tabac en aidant à lutter contre les effets du sevrage, c’est également efficace pour lutter contre les douleurs, l’excès de poids et la boulimie, les maladies psychosomatiques et les troubles digestifs. Dans les situations de stress de phobies, de névroses, d’anxiété, de trac, de problèmes de mémoire, de frigidité ou d’impuissance, par exemple, l’auto-hypnose est une fabuleuse thérapie pour se soigner en douceur, se renouveler de l’intérieur, à condition de savoir comment s’auto-hypnotiser.

Comment s’auto-hypnotiser? Il est important de noter que certaines conditions devront être réunies afin de rendre ce traitement efficace. L’auto-hypnose est un état d’esprit naturel qui nécessite une grande concentration et de la volonté afin que le traitement soit optimal. Pour une séance d’auto-hypnose, il faudra que la pièce soit aménagée avec des meubles confortables sur lesquels le patient pourra s’assoir ou s’allonger. Cet endroit doit également bénéficier d’un éclairage tamisé et d’une température ambiante appropriée au confort, à la détente. L’environnement choisi doit être calme et rester calme pendant au moins une demi-heure. Le traitement proprement dit se fait en posture assise ou allongée. La première étape pour s’auto-hypnotiser consiste à faire le vide sans son esprit, chasser tout ce qui vous angoisse, vous fait peur, vous rend anxieux. Pour libérer votre esprit, il vous est possible d’adopter la méthode de fixation d’un objet ou alors de fermer les yeux et se plonger profondément dans une pensée. Le but est de chercher à s’étourdir tout en se libérant l’esprit d’idées angoissantes. Le traitement thérapeutique qui consiste à savoir comment s’auto-hypnotiser ne présente aucun effet négatif comme peuvent le penser de nombreuses personnes, car lorsque vous êtes en état de demi-veille, vous pouvez en sortir très facilement, tout en étant requinqué de l’esprit. Mais comme toutes les thérapies qui font appel à l’esprit, il faudra effectuer plusieurs séances d’auto-hypnose pour constater des effets tangibles sur son moral, son esprit et son physique.

Précautions concernant l’auto-hypnose

Bien que le traitement thérapeutique nécessitant de savoir comment s’auto-hypnotiser est sans effet négatif, cela n’exclut pas de prendre quelques précautions lors de la séance de thérapie. En effet, il faut commencer par être conscient qu’après une séance de thérapie d’auto-hypnose, vous pouvez ne pas être satisfait des résultats obtenus. Lorsque c’est le cas, cela peut signifier que vous n’étiez pas en état d’hypnose et que vous avez besoin d’une aide supplémentaire. S’il arrive que vous pratiquiez votre auto-hypnose en position couchée ou allongée, il vous faut vous lever en douceur afin d’éviter d’être victime de vertiges, voire d’un évanouissement, causé par la chute de la pression artérielle. Selon les cas, il peut être nécessaire de faire appel à un thérapeute pour se faire aider ou d’avoir recours à une formation en auto-hypnose pour apprendre à bien la faire.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions